Guérison spirituelle de la pétulance

La pétulance peut se transmuer en discipline si l’on jeûne modérément, mange simplement et n’absorbe que des boissons non alcoolisées. Il est également recommandé de parler avec un ami à propos de la discipline, ainsi que de mettre en application les six règles d’or de la thérapeutique proposée par Hildegarde :

  • La nourriture est à considérer comme un remède.
  • Les remèdes doivent être naturels. Eviter les remèdes chimiques ou génétiquement modifiés.
  • Ora et Labora : les heures de méditation, ou de repos, et de travail alterneront dans un parfait équilibre
  • Equilibrer les heures d’exercice et de sommeil
  • Purifier le sang et les humeurs, et pour cela pratiquer la saignée, la pose de ventouses et le nettoyage des intestins.
  • Purifier l’âme au moyen de la psychothérapeutique hildegardienne et le jeûne. Il est notamment recommandé de lire et de méditer le psaume 33 et les versets 5,24-30 de l’Evangile de saint Jean qui mettent l’accent sur l’ouïe et l’audition ; les versets 10, 14-18 de l’épître aux Romains qui soulignent l’importance de la miséricorde ; les versets 1,7 ; 10, 17 ; 12, 1 ; 15, 32 du livre des Proverbes et les versets 12, 5-11 de l’épître aux Hébreux qui soulignent l’importance de la discipline.

Wighard STREHLOW, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, Saint-Jean-de-Braye, 2002, Editions Dangles, p.95-96.