Pouvoir curatif de la musique 1

Certaines musiques ont de toute évidence un pouvoir de guérison, tant de l’âme que du corps. Elles dissipent le stress, ont un effet régulateur sur la respiration et le rythme cardiaque et renforcent l’immunité. Elles ont le pouvoir de dissiper les états d’esprit négatifs, d’augmenter la créativité et d’ouvrir l’esprit et le cœur à l’harmonie de la création. L’univers tout entier est musique. C’est pourquoi Hildegarde a intitulé l’œuvre musicale qui lui a été donnée en vision : « Symphonie de l’harmonie de la révélation céleste. » Chez Hildegarde la musique a en fait une signification bien plus vaste que pour l’homme contemporain. Pour elle la musique révèle la symétrie et l’équilibre parfaits du macrocosme et du microcosme, du ciel et de la terre. Elle peut radicalement changer le mode de penser et de sentir de quelqu’un en faisant descendre l’harmonie en son monde intérieur. L’âme humaine a été créée pour vivre en accord avec le monde céleste, comme sont en accord les différents instruments exécutant une symphonie.

Wighard STREHLOW, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, Saint-Jean-de-Braye, 2002, Editions Dangles, p.96.