« Si une femme souffre d’une rétention de flux mensuel, qu’elle fasse une soupe d’œufs et de beurre en quantité suffisante et y ajoute du jus de livèche (et du vin). Qu’elle en prenne avant et après le repas. » Hildegarde

Indications thérapeutiques : rétention ou absence de règles, douleurs prémenstruelles, crampes.

Posologie de base : 2 cuillers à soupe de jus de livèche (teinture mère), 2 œufs battus dans 250 ml de bouillon de poule, ajouter 250 ml de vin. Porter le tout à ébullition. Une fois par jour, une tasse avant et après le repas, 14 jours avant la date prévue des règles.

Mode d’emploi : Au Moyen Age, il n’y avait pas de repas sans livèche. Aujourd’hui, elle est surtout utilisée dans les potages, les sauces et les plats de viande, en particulier les rôtis d’agneau. On peut utiliser toutes les parties de la plante.

Culture : La livèche se multiplie par division des racines et se plante dans un endroit ensoleillé dans une bonne terre humide en laissant 60 cm de distance entre les plants. Il est également possible de la semer.

François-Xavier de Guibert, L’art de Guérir par l’alimentation selon Hildegarde de Bingen, recettes, traitements et régimes, Paris, 2007, Groupe Artège, p. 126

Livèche