« De même que le sel, ajouté avec mesure, relève les aliments, alors que, si l’on ajoute trop ou trop peu, ceux-ci sont mauvais, de même la menthe crépue, ajoutée à la viande, au poisson, ou à tout autre aliment, ou encore à la purée, leur donne un bon goût et les relève agréablement. Mangée ainsi, elle réchauffe l’estomac et assure une bonne digestion. » Hildegarde

Indications thérapeutiques : gastrites et digestion difficile.

Mode d’emploi : ajouter de jeunes feuilles de menthe crépue cueillie avant la floraison et hachées menu aux potages et sauces aux herbes, à la salade, aux omelettes, aux plats d’agneau et de gibier.

Culture : la menthe crépue se développe à l’état sauvage et dans les jardins d’herbes aromatiques. Plante pluriannuelle, floraison de juillet à août. Se procurer des rejets, car la menthe ne produit pas de semences, et les planter à une distance de 25 cm dans un endroit mi-ombragé.

François-Xavier de Guibert, L’art de Guérir par l’alimentation selon Hildegarde de Bingen, recettes, traitements et régimes, Paris, 2007, Groupe Artège, p. 127

mentha-spicata-crispa