Les sept actes de compassion (lex divina) 4

4. Des maisons écologiques, et non des immeubles favorisant la maladie.

L’équivalent grec pour la maison est « oikos », radical du mot « écologie » qui désigne l’art de vivre au milieu d’un environnement naturel. La peau qui constitue la maison biologique de l’être humain le relie aussi au cosmos. Les maisons en béton, pleines de substances chimiques toxiques, sont responsables de toutes sortes de maladies chroniques que l’on désigne sous le terme de « syndrome des immeubles malsains ». Les gens qui y habitent tombent malades à cause de l’air qu’ils y respirent, altéré par la présence de dizaines de substances chimiques : peintures, solvants, adhésifs, mousses, formaldéhyde des tapis, smog électrique, etc. Tout cela pollue le cerveau. Le syndrome dit des immeubles malsains peut entraîner des maux de tête, de l’insomnie, une fatigue et un abattement chroniques, des pertes de mémoire, un début de dépression nerveuse. Nombre de ces substances chimiques détruisent en plus le système immunitaire, ce qui conduit à toutes sortes de troubles et de maladies d’origine auto-agressive : cancer, gastrite, colite, hépatite, néphrite, névrodermite, allergies, asthme, etc. Ceux que de telle conditions de vie ont rendu malades se voient très souvent rangés dans la catégorie des névrosés, et donc sont traités avec des substances encore plus toxiques. Les écoles construites sous le passage de lignes de haute tension présentent un danger très grand pour la santé des enfants. L’air conditionné, qui recycle les bactéries et les virus, n’est pas non plus idéal. Toutes sortes de substances chimiques nocives : amiantes, dioxine – TCCD -, expodine des colles, ciment et adhésifs, formaldéhyde des solvants, furanne des matières synthétiques et des adhésifs, benzène polychloruré (PCB) des mousses et des peintures, éthane trichlore des détachants, chlorures de vinyle des revêtements de sol, xylol des solvants, etc., provoquent des allergies cutanées ainsi que des lésions hépatiques, cérébrales et rénales. Il est certainement préférable de vivre dans des maisons construites avec des matériaux naturels comme le bois ou la pierre, et dont les peintures sont exemptes d’additifs chimiques. Evitez les installations dernier cri comme les fours à micro-ondes ou les téléphones mobiles, dont les hautes fréquences vous grillent le cerveau. La nuit, ne laissez branchés qu’un minimum d’appareils électriques, votre sommeil en sera amélioré.

Wighard STREHLOW, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, Saint-Jean-de-Braye, 2002, Editions Dangles, p.109-110.