Guérison spirituelle de la lâcheté et de la résignation

Hildegarde recommande ici de recourir à un jeûne assez strict pendant au moins une semaine. L’on n’absorbera que de la soupe, et ne boira que de la tisane de fenouil ou de l’eau chaude. L’on pratiquera aussi le sauna accompagné de massages à la brosse et l’on portera des sous-vêtements en fibre rugueuse.

De même, il est important de pratiquer la compassion vis-à-vis d’autrui, conformément aux instructions du maître du jeûne. Enfin, la lecture et la méditation de versets bibliques : Psaume 21et 45, 1 Corinthiens 15, 54-58 et 1 Jean 5, 1-5, contribuent elles aussi à transmuer la lâcheté en victoire de Dieu.

Wighard STREHLOW, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, Saint-Jean-de-Braye, 2002, Editions Dangles, p.118.