Impatience.                           Patience.

Fureur.                                   Douceur.

Colère.                                   Calme.

Rage.                                     Maîtrise de soi.

Agressivité.                            Bonté.

Folie.                                      Paix.

Criminalité.                            Sérénité.

Gemmothérapie : calcédoine 1

Mode d’emploi et applications thérapeutiques : pour combattre le stress, la colère ou l’impatience, poser sur l’artère de la nuque ou du poignet une calcédoine (pierre plate, bracelet, collier).

Recette, mode d’emploi et indications thérapeutiques de l’or nugget : 1, 2 g de poudre d’or (or nugget ou de rivière), 2 cuill. à café de farine complète d’épeautre, eau. Mélanger les ingrédients et remuer jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ingérer cette pâte une demi-heure avant le petit déjeuner, de la façon suivante : une moitié le premier jour, la seconde moitié le second jour après la cuisson au four. L’or restera deux mois dans l’intestin sans se dissoudre, et ses effets bienfaisants dureront une année entière.

La cure d’or est un remède universel contre l’insuffisance immunitaire, à titre prophylactique et thérapeutique. Elle stimule l’immunité du sujet, ce qui met un terme aux réactions auto-agressives ; elle rend la santé et la préserve. La cure d’or est conseillée en cas de cancer, de polyarthrite, de fibromyalgie, voire de sida, et d’autres maladies auto-agressives encore. Elle prévient la grippe, donc met aussi à l’abri les personnes âgées des complications qu’elle peut engendrer. Comme nous l’avons déjà mentionné, la poussière d’or fin ne se dissout pas dans l’intestin, elle est non toxique. Elle fortifie le système immunitaire via la muqueuse intestinale, l’intestin étant le siège des forces immunitaires.

Selon Hildegarde, l’origine du mal est à chercher dans la colère et l’impatience. Toutes les horreurs, toutes les atrocités dans le monde sont imputables à la méchanceté humaine, qui ne peut être détruite de l’extérieur. Les tentatives faites dans ce sens n’ont jamais rien résolu. L’histoire humaine est jalonnée d’exemples de luttes contre le mal. Les guerres, quelles qu’elles soient, n’ont jamais réussi à éliminer le mal, et les armes sophistiquées actuelles ne le pourront pas davantage. Le mal est dans l’être humain, et c’est en lui qu’il doit être déraciné.  

Wighard STREHLOW, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, Saint-Jean-de-Braye, 2002, Editions Dangles, p.119-120.