Les raisons de l’auto-agression 4

Le foie cessera de sécréter trop de bile lorsque la personne aura repris le contrôle de la situation au moyen de la prière ou de la méditation, ou d’autres remèdes d’ordre spirituel et antistress. Dans le cas contraire, les fumées exciteront la bile noire et produiront une nébuleuse encore plus noire et le foie sécrétera encore plus d’acidité (Amarissimum fumum). Les fumées monteront jusque dans la tête où elles détruiront le cerveau, puis redescendront dans l’abdomen et endommageront l’intestin (syndrome de l’intestin poreux), provoquant ainsi la folie (Amentia). Hildegarde précise : « Sans l’acidité de la bile noire, l’être humain resterait toujours sain ». (CC 146, 4)

La bile noire déclenche toutes sortes de dysfonctionnements et de maladies auto-agressives, plus ou moins graves, dont les suivantes :

  • Maladies cardio-vasculaires (débouchant dur l’attaque d’apoplexie ou l’infarctus).
  • Migraines, états dépressifs, maladies d’Alzheimer, maladie de Parkinson, sclérose en plaques.
  • Gastrite, colite, maladie de Crohn, maladie coeliaque, hépatite, pancréatite, néphrite.
  • Cancer.
  • Arthrite chronique.
  • Fibromyalgie, sclérodermie, lupus érythémateux.
  • Allergies, rhume des foins, eczéma, acné, psoriasis, asthme.
  • Fatigue chronique…

Un traitement efficace du syndrome de l’intestin poreux requiert une thérapeutique à plusieurs volets : changement de mode de vie, ce qui signifie également prendre les mesures spirituelles appropriées, recourir à des stratégies physiques pour neutraliser la bile noire et rendre son imperméabilité à la paroi intestinale.

Wighard STREHLOW, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, Saint-Jean-de-Braye, 2002, Editions Dangles, p.126.