Paroles nocives d’arrogance

L’arrogance s’exprime en ces termes : « Ma voix forte s’entend bien au-dessus des sommets. Qui pourrait se mesurer à moi ? Mon manteau recouvre les collines et les champs, et je ne tolère pas qu’on me résiste. J’ai bien conscience d’être le plus fort. » (LVM III, 5)

Wighard STREHLOW, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, Saint-Jean-de-Braye, 2002, Editions Dangles, p. 179.