La dysbiose microbactérienne, ou le chaos immunitaire

Cent milliards de micro-organismes (dix fois plus que le nombre de nos cellules) vivent dans notre intestin. Leur rôle est central, parce que ce sont eux qui nous apportent toutes les substances nutritives dont nous avons besoin pour vivre : protéines, hydrates de carbone, corps gras, sels minéraux, oligoéléments. Une flore intestinale saine nous assure également toutes les vitamines nécessaires. Or nombre de poisons, extérieurs ou intérieurs, détruisent cette flore bactérienne, ce qui crée des déséquilibres dans le milieu intestinal, donc entraîne une déficience en substances nutritives, notamment en vitamines et en sels minéraux. C’est pour cette raison que les Américains avalent des mégadoses de compléments alimentaires synthétiques. La dysbiose peut entraîner une prolifération bactérienne pathogène, par exemple une infection grave par candidas et, par réaction, déclencher notamment une inflammation de l’intestin qui endommagera la paroi intestinale. Or la médecine conventionnelle ne s’occupe guère des conditions nécessaires à l’équilibre de la microflore. Soulignons aussi que les yaourts industriels contenant des probiotiques de synthèse font de plus grands ravages encore.

Wighard STREHLOW, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, Saint-Jean-de-Braye, 2002, Editions Dangles, p.127.